Show Room BEAURAIN

53 ROUTE DE SENLIS BEAURAIN
60800 TRUMILLY
03.44.26.08.58

Nouveau Show Room

Show room SENLIS

73 RUE DU FBG SAINT MARTIN
60300 SENLIS
03.44.26.08.58

Antennes

60128 PLAILLY
77360 VAIRES SUR MARNE

A

ADEME : Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.
Son rôle est de susciter, animer, coordonner, faciliter ou réaliser des opérations ayant pour objet, la protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie.

B

Bilan thermique : Définit le calcul des besoins en chauffage ou climatisation d’un bâtiment ou d’une maison

Bois énergie : Le bois énergie correspond aux différents biocombustibles tels que les granulés, bûches, briquettes, plaquettes et autres. Il est, comparativement aux dérivés de bois moins qualifié, cadré en terme de qualité (taux d’humidité, homogénéité, …), de prix et peut être ainsi comparé au gaz, fioul, électricité et autres énergies. Le bois énergie rentre dans la catégorie biomasse et celle des énergies renouvelables.

Biomasse : Le terme « biomasse » désigne au sens large l’ensemble de la matière vivante.
Depuis le premier choc pétrolier, ce concept s’applique aux produits organiques végétaux et animaux utilisés à des fins énergétiques ou agronomiques.
C’est une énergie qui peut être renouvelable si l’on gère sa ressource de façon à ne pas l’épuiser. Bien qu’on l’envisage rarement de cette façon, le pétrole est un produit de la biomasse. Cependant, c’est une biomasse fossile, son usage est non renouvelable et provoque l’effet de serre.
On distingue deux sortes de biomasse: la biomasse sèche et la biomasse humide.
La biomasse sèche dont le bois de feu est la plus ancienne source d’énergie.
Les divers déchets ligneux constituent la « biomasse sèche » et sont également appelés « bois énergie ».
La biomasse humide est constituée des produits et des déchets organiques d’origine agricole (fumiers, lisiers), agro-alimentaire ou urbaine (déchets verts, boues d’épuration, fraction fermentescible des ordures ménagères).
Ces déchets peuvent être transformés en énergie (biocarburants, biogaz) ou en engrais.

Boisseau : Un boisseau de cheminée est un élément de construction creux réalisé en maçonnerie, permettant de monter un conduit de cheminée par empilement.
Appelé «conduit traditionnel», il est de plus en plus remplacé par les conduits de fumées métalliques en matière de chauffage au bois par cheminée.

Briquette : « bûche » de bois fabriquée à partir de copeaux et sciure naturelle. Pouvoir calorifique très élevé (supérieur à 4,6 kWh/kg), très faible humidité (environ 10%). Se présente sous forme de bûche ronde de 10cm de diamètre et de 20 à 30cm de longueur.

Bois déchiqueté ou plaquettes : obtenus à partir du déchiquetage d’arbres, de branches, de bocage ou de sous-produits de l’insdustrie du bois. Humidité entre 25 et 30%, destiné exclusivement à des chaudières de fortes puissances ou industrielles. L’unité de mesure est le MAP – Mètre cube Apparent Plaquette

Bûche : bois conditionné en rondins ou quartiers de 25, 33 ou 5ocm, son utilisation ne doit se faire qu’après un séchage permettant d’atteindre un taux d’humidité inférieur à 20% (environ 2 ans). L’unité de mesure est le STERE

 

C

Canalisable : un poêle canalisable est un poêle ventilé qui, en plus de chauffer la pièce dans laquelle il se trouve, dispose d’une ou plusieurs sorties sur lesquelles peuvent se connecter des gaines isolées pour renvoyer de l’air chaud dans d’autres pièces que celle où se trouve le poêle. Vous pouvez ainsi chauffer jusqu’à 5 pièces avec un poêle canalisable.

CO² : Dioxyde de carbone ou gaz carbonique. Gaz à effet de serre présent naturellement dans l’air. Produit en grande quantité par les activités humaines. Il provient surtout des énergies fossiles.

Chauffage au bois : Le chauffage au bois est le mode de chauffage utilisant l’énergie bois. Il est généré par des chaudières à alimentation automatique de granulés bois par exemple ou des chaudières bois à bûches ou autres (granulés bois, pellets, copeaux, …). Les inserts et cheminées fermées ou ouvertes assurent également la fonction du chauffage au bois. Le chauffage au bois est considéré comme un chauffage à énergie renouvelable car le cycle de transformation du bois jusqu’à sa combustion ne crée globalement pas plus de CO2 qu’il en absorbe dans sa durée de vie.

Chaudière : Une chaudière est un générateur de chaleur produisant un fluide caloporteur, principalement de l’eau chaude, voire de la vapeur pour des applications industrielles. La chaudière comporte un corps de chauffe avec un circuit d’eau intégré qui récupère la chaleur produite par un brûleur utilisant un combustible gaz, fioul, bois?

Chaudière à granulés : Une chaudière à granulés ou pellets est une chaudière assurant le chauffage via la combustion de pellets ou de granulés de bois.

Convection naturelle : est un phénomène de la mécanique des fluides, qui se produit lorsqu’une chaleur crée un mouvement dans le fluide (comme l’eau qui entre en ébullition dans une casserole). De tels déplacements s’appellent des mouvements de convection. Ils sont à l’origine de certains phénomènes océanographiques (courants marins), météorologiques (orages), géologiques (remontées de magma) par exemple. Dans un poêle, le principe est le même, la chaleur produite par le foyer fait bouger les masses d’air froid environnantes et par ce brassage, diffuse la chaleur à l’ensemble de la pièce.

Conduit de raccordement : désigne la partie de conduit qui va du poêle jusqu’au conduit de cheminée. Généralement il s’agit de la partie visible du conduit. Ce conduit peut comporter jusqu’à 2 coudes à 45° (ou 1 coude à 90°) et une longueur horizontale maximale de 1,5m (avec une pente à 3%).

Crédit d’impôt : Disposition fiscale permettant aux ménages de bénéficier d’une réduction de leur impôt sur le revenu, s’ils réalisent des dépenses concernant certains travaux d’amélioration énergétique de leur résidence principale.

D

Déperditions : Pour déterminer la puissance d’un poêle ainsi que la consommation en combustible, on doit déterminer les déperditions énergétiques du bâtiment à chauffer. En règle générale on applique la formule suivante :

DEPERDITIONS = GxVxΔT

ΔT : température ambiante souhaité – température extérieure minimale en °C

V : volume à chauffer en m3

G : s’exprime en W/m3k,  dépend du type de bâtiment

G = 1,5 à 2 pour une maison construite avant 1990

G= 1,3 pour une maison RT2000

G = 1 pour une maison RT2005

G = 0,6 pour une maison RT2012

Exemple : une maison construite suivant la RT2005 située en région parisienne, d’une surface de 100m² avec une hauteur sous plafond de 2,5 m, nous voulons une température intérieure de 21°C pour une température minimale de -10°C : Déperditions = 7500W

Développement durable : Développement proposé en 1986 par la commission mondiale sur l’environnement et qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations future de répondre aux leurs.

DIDEME : Direction de la demande et des marchés énergétiques.
Son rôle est de veiller au bon fonctionnement et définir la politique des services publics de gaz et d’électricité, de veiller au bon fonctionnement des marchés des énergies renouvelables ainsi que d’élaborer une réglementation et de traiter les problèmes statutaires et sociaux de ces entreprises.

DRIRE : Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement.
Son rôle est de vérifier que chacune des parties concernées (fabricants, exploitants, organismes, etc) respecte bien les obligations qui lui incombent.

E

Effet de serre : Phénomène naturel permettant à la Terre d’avoir une température vivable. Il est dû à la présence des gaz à effet de serre (vapeur d’eau, CO², méthane, etc) dans l’atmosphère.

Echangeur : Un échangeur de chaleur est un équipement assurant le transfert de calories d’un fluide A vers un fluide B. Les deux fluides pouvant être de l’air ou de l’eau. L’air du foyer cède ses calories à l’air rentrant. Dans tous les cas, les deux fluides échangent leur chaleur mais ne se mélangent pas. L’échangeur est constitué de plaques ou est de type tubulaire.

Equivalence énergétique :

1 STERE de bois = 1,5MAP = ¼ tonne de granulés = 150 litres de fioul

1 stère de bois fait 1m3 s’il est coupé en bûches de 1m, il ne fait plus 0,8m3

s’il est coupé en bûches de 50cm et 0,7m3 s’il est coupé en bûches de 33cm

F

Flamme verte : Ce label est élaboré par l’ADEME et les fabricants d’appareils domestiques de chauffage. Il concerne les appareils de chauffage au bois dont la conception répond à la charte de qualité en termes de rendements et d’émissions polluantes. Il permet de reconnaître les appareils économiques et écologiques en offrant un référentiel commun aux appareils porteurs du logo. Le nombre d’étoiles (de 1 à 7) défini la performance de l’appareil.

 

Fossile (Energie) : Forme d’énergie chimique contenue dans des matériaux du sous-sol terrestre. Elle provient de matière organique fossilisée qui s’est décomposée au fil du temps.

Foyer : Le foyer d’une cheminée est l’emplacement réservé au feu. Par analogie désigne dans une chaudière la chambre de combustion (ou pot de combustion pour les poêles à granulés de bois) où se développe la flamme du brûleur.

Fluide caloporteur : Un fluide caloporteur est un liquide utilisé pour transporter de la chaleur d’un point à un autre. Dans un circuit de chauffage courant, le fluide caloporteur est simplement de l’eau qui est chauffée dans la chaudière destinée à céder sa chaleur en se diffusant dans des radiateurs.

G

Géothermie : Utilisation de l’énergie thermique des couches profondes de l’écorce terrestre, et plus largement, du captage de la chaleur emmagasinée dans le sol à faible profondeur.

Granulés : Les granulés de bois ou pellets en anglais sont des dérivés de bois obtenus à partir de compactage de sciures de résineux. Ceux-ci sont affinés, séchés et ensuite compressés sans colle ni additif.
Ils mesurent de 6 mm de diamètre et de 15 à 30 mm de long. Le rendement est excellent du fait d’un taux d’humidité inférieur ou égal à 10%. De plus, leur manutention, leur livraison sur site, leur stockage dans des silos et enfin leur transport automatique vers une chaudière bois en font un combustible avec un pouvoir calorifique proche de 5 kWh par kg, soit des plus performants sur le plan énergétique.

H

Hydraulique : un poêle hydraulique possède un échangeur eau dans le foyer. De ce fait il se comporte comme une chaudière  et se branche sur le réseau de chauffage existant et vient ainsi en relève ou en complément de la chaudière  existante. Le terme de poêle chaudière est également utilisé.

Haute qualité environnementale : (H.Q.E) Socle théorique et marque déposée en France. Vise l’intégration dans le bâti et lie conception, construction, fonctionnement et déconstruction d’un bâtiment dans le cadre strict de normes environnementales.

I

Insert de cheminée : Un insert de cheminée est un ensemble monobloc venant s’insérer dans le foyer d’une cheminée. Les plus performants sont des inserts de type fermés avec récupération d’énergie provoquant ainsi des rendements supérieurs à 65% et atteignant jusqu’à 90% dans le cas des inserts à granulés de bois.

K

Kilowattheure : Unité d’énergie équivalent au travail exécuté pendant 1 heure par une machine dont la puissance est de 1 Kilowatt (1000 W) > 1 MW/h = 1000 KW/h.

M

O

Ozone : Gaz à la fois indispensable à la vie sur terre, car il nous protège du rayonnement ultraviolet nocif, mais également produit par la pollution urbaine, nocive pour l’homme.

P

PCI : Pouvoir Calorifique Inférieur, c’est la quantité de chaleur libérée par le bois lors de la combustion en déduisant l’évaporation (humidité) de l’eau contenue dans le bois. Le PCI du granulé de bois est d’environ 5kWh/kg pour du granulé DIN plus, le PCI du bois en bûches est en moyenne de 4kWh/kg (pour du bois avec un taux d’humidité inférieur à 20%, pour un taux d’humidité  de 30%, le PCI tombe à 3,3 kWh/kg)

Pellets : anglicisme utilisé pour nommer les granulés de bois. Voir Granulés.

Poêle : Le poêle est un système de chauffage localisé dans une pièce. Comme une cheminée il est raccordé à un conduit de fumées. On trouve des poêles à bois, à bûches ou à granulés, des poêles à mazout.

Poêle à granulés : Un poêle à granulés est un poêle à bois utilisant comme combustible du granulé de bois ou pellets (appellation anglaise de granulés). Ce dernier a l’avantage d’être calibré, séché et d’un rendement calorifique important. Les poêles à granulés diffusent la chaleur par rayonnement mais plus souvent par ventilation (on parle alors de poêle ventilé), ils peuvent également diffuser la chaleur par circuit hydraulique (poêle chaudière).

Poêle cheminée : Un poêle à cheminée est un poêle à granulés ou à bois ayant une forme rappelant une cheminée traditionnelle avec son socle et sa hotte.

Plaquettes : Les plaquettes sont issues d’un dérivé de bois déchiqueté. Une fois séchées, les plaquettes de bois offrent un combustible de qualité livrable au mètre cube.

R

Régulation : Une régulation est un dispositif permettant de maintenir la température d’un local, d’un habitat, à une valeur constante définie par l’utilisateur.
La température extérieure variant, les besoins en chauffage d’un logement ne sont pas constants. Ils varient, par ailleurs, en fonction du type d’activité et des périodes d’occupation propres à chaque pièce ainsi que des éventuels apports de chaleur dont celles-ci peuvent bénéficier : ensoleillement, appareils ménagers, présence humaine.
Les dispositifs peuvent être: thermostat intérieur programmable, sonde extérieure, régulation programmation de chaudière, robinets thermostatiques sur les radiateurs, etc.
Les dispositifs programmables journaliers ou hebdomadaires permettent de gérer facilement et automatiquement les températures.

Rendement : Le rendement est le rapport entre ce qui est produit et ce qui est consommé. Le rendement de combustion va donner un rapport inférieur à 100% du fait que la combustion n’est pas parfaite (imbrûlés), le rendement prendra aussi en compte les pertes par les parois et les pertes par les fumées. Le rendement des chaudières et poêles à granulés et souvent supérieur à 90%.

Réchauffement climatique : Augmentation de la température à la surface du globe, liée à la concentration croissante dans l’atmosphère de GES (Gaz à Effet de Serre).

S

Silo : Le silo est une enceinte maçonnée, métallique, textile, permettant de stocker le combustible bois comme les granulés ou pellets, pouvant alimenter automatiquement une chaudière à granulés, à plaquettes ou bois déchiqueté.

T

Tirage : action par laquelle un conduit de cheminée évacue les fumées de combustion d’un poêle ou d’une chaudière.

Tirage naturel : Le tirage naturel pour les fumées est l’effet physique (la densité de l’air chaud est inférieur à la densité de l’air froid) provoqué par une différence de température du foyer très chaud et la sortie de cheminée débouchant en zone froide à l’extérieur. Cette différence de température de plusieurs centaines de degrés crée un mouvement d’air ascendant appelé tirage naturel. La hauteur est un paramètre important ainsi que le diamètre ou la section du conduit de fumées. Si cette section par exemple était dimensionnée trop faiblement, le débit de fumées serait freiné par les pertes de charges et serait donc moindre. Le foyer en partie basse serait ainsi moins alimenté en air comburant et la combustion serait imparfaite.

Tirage forcé : pour favoriser le tirage, on ajoute, dans les poêles et chaudières à granulés, un ventilateur qui va expulser les fumées et mettre le foyer en dépression. Avec cette aide, il devient possible d’augmenter les surfaces d’échanges d’où des fumées plus froides et une plus grande quantité de chaleur récupérée.

V

Ventilés : défini le mode de fonctionnement d’un poêle à granulés de bois. Un poêle ventilé à granulés de bois, récupère de l’air frais ambiant, le chauffe dans l’échangeur placé derrière le foyer et le diffuse dans la pièce grâce à un ventilateur.

Vase expansion : Élément de sécurité indispensable dans une installation de chauffage. Il sert à absorber la dilatation du volume d’eau du réseau de chauffage lors de la montée en température de la chaudière et du circuit. Sa capacité est au moins égale à 6% du volume d’eau total de l’installation.

W